Accueil > Opinions & Réflexions > 5 conseils pour organiser sa veille sur les réseaux sociaux

5 conseils pour organiser sa veille sur les réseaux sociaux

Pour la 3ème année consécutive, je suis intervenu hier au Medialab Speed Training, un événement organisé par l’association Ouest Medialab. Cette fois, j’ai partagé mon expérience sur l’organisation de ma veille sur les réseaux sociaux. Voici 5 conseils à retenir de ma présentation avant de vous lancer.

veille-reseaux-sociaux

Pensez votre veille comme une véritable stratégie

Depuis plusieurs années, la veille s’est démocratisée au point de devenir une compétence recherchée dans chaque métier. Elle est un véritable processus au service de votre stratégie d’organisation. La veille « réseaux sociaux » est encore pourtant considérée par de nombreuses personnes comme une activité annexe en la résumant à un simple clic sur des boutons j’aime, suivre, s’abonner

boutons j'aime, suivre et s'abonner

Dans la plupart des cas, la veille réseaux sociaux s’apparente à cela

Cela pose plusieurs problèmes, notamment deux très importants :

  1. la perte de temps à consulter les contenus publiés par ses derniers abonnements. Surtout si votre veille réseaux sociaux est réalisée sur de nombreuses plateformes (Facebook, Twitter, Instagram, Slideshare, Youtube, etc.)
  2. la perte de contrôle qui représente aujourd’hui un vrai sujet avec la généralisation des algorithmes. En témoigne les nombreuses interrogations survenues durant les conférences d’hier au Medialab Speed Training : « y-a-t-il un algorithme sur Instagram comme sur Facebook ? », « malgré mes nombreux fans sur Facebook, mes contenus sont très peu visibles« ,…  Oui, de plus en plus ce sont les réseaux sociaux, tout comme Google, qui déterminent les contenus qui sont les plus à même de vous plaire.

Ainsi, avant de vous lancer tête baissée et de « follower » tous azimuts, prenez le temps de la réflexion et posez les objectifs de votre veille. Précisez les sources incontournables que vous souhaitez surveiller ainsi que les moyens humains et financiers que vous souhaitez allouer à cette activité.

Donnez-vous les moyens de vos ambitions

Il est de plus en plus difficile de déployer des systèmes de veille 100 % gratuits. Déjà parce que la plupart des outils cherchent à se monétiser, mais également parce que ceux qui font la promesse de rester gratuit sont instables à long terme.

Il est ainsi plus stable et plus rentable d’utiliser des outils « semi-gratuits » (i.e. assez bon marché, 50 / 100 € par an). A ce titre, vous pourrez retrouver dans un de mes précédents articles une sélection de 100 outils de veille.

Il faut savoir perdre du temps pour en gagner

Au démarrage, prenez également le temps de bien paramétrer vos outils : ajouter ses sources, les renommer, les classer par dossier, etc. Construisez votre tableau de bord en fonction de vos besoins et objectifs (d’où l’importance d’avoir une stratégie). Ce temps passé au début est un investissement intelligent, tant il vous en fera gagner par la suite.

Centralisez votre veille pour gagner en efficacité

Il n’y a rien de plus inefficace qu’une veille désordonnée et dispersée. Autant que faire se peut, construisez-vous un tableau de bord qui centralisera les contenus de vos différentes sources. Ce qui vous évitera de devoir ouvrir plusieurs onglets pour réaliser votre veille quotidienne.

De plus, comme pour la gestion de vos mails, la plupart des agrégateurs de flux vous faciliteront la tâche pour suivre vos actions et vous organiser : marquer comme lu/non lu, transférer par mail, créer des règles, enregistrer dans vos favoris, etc.

C’est pour ces deux raisons que j’ai choisi hier de vous parler d’Inoreader que j’utilise depuis plusieurs mois. Cet outil vous facilitera la vie pour suivre des pages Facebook, des recherches Twitter ou des chaines Youtube sur une seule et même fenêtre.

Apprenez à maitriser les opérateurs de recherche avancée

Dans la plupart des cours et des formations que je dispense, je suis toujours très étonné de voir qu’une infime partie des stagiaires  a seulement « entendu parler » des opérateurs de recherche. Leur maitrise est pourtant précieuse pour :

  1. rechercher de sources d’information
  2. éliminer le « bruit », notamment dans le cadre d’une veille en temps réel sur Twitter

Pour saisir l’importance de les utiliser, j’ai présenté hier l’opérateur de recherche Twitter « list: ». Créer des listes sur Twitter permet de regrouper des comptes ; mais très vite, certaines listes peuvent générer 500 à 600 tweets à traiter par jour. Il devient donc primordial de filtrer les contenus d’une liste pour affiner sa veille.

Pour aller plus loin :

Suivez les évolutions technologiques

La majorité des spécialistes de la veille partagent leurs techniques pour surveiller les réseaux sociaux. En voici quelques-uns à suivre (ajoutez @secou à la liste ci-dessous) :

Par ailleurs, notez qu’il est parfois difficile de trouver les flux des réseaux sociaux à importer dans votre agrégateur. C’est pour surmonter cette difficulté que j’ai centralisé sur une page les moyens de trouver ou générer des flux RSS.

Enfin, gardez à l’esprit que la technologie évolue très rapidement. Le numérique est un secteur où les innovations sont nombreuses, que ce soit en termes de pratiques, d’outils ou de fonctionnalités. En somme, faites de la veille sur la veille ! Pour répondre à ce besoin, j’ai d’ailleurs choisi en juillet 2015 de partager gratuitement ma veille hebdomadaire. N’hésitez pas à vous y abonner en cliquant ici :-)

Vidéo de mon intervention du Medialab Speed Training

 

Support de ma présentation du Medialab Speed Training


Retrouvez mes deux précédentes interventions au Medialab Speed Traing :

 

About these ads
Vous avez aimé cet article ? Donnez lui une note !
1 étoile ? Mince, l’article ne vous a pas plu ?2 étoiles ? OK, je ferai mieux la prochaine fois !3 étoiles ? Ouf, j’ai la moyenne !4 étoiles ? Merci, c’est sympa :-)5 étoiles ? Au top, merci beaucoup ! (2 vote(s) pour une moyenne de 5,00 sur 5)
Loading...

6 commentaires

  1. Merci de nous le faire découvrir, il est super cet outil! et Plus puissant que feedly en gratuit, plus ouvert sur le partage que Scoopit qui ne permet plus grand chose en gratuit..
    Il y a cependant quelque chose qui manque, c’est la possibilité de comenter / éditer les pages. A moins que je ne l’aie pas trouvée…
  2. Jean-Philippe Timsit
    La veille stratégique est absolument fondamentale dans le cadre d’une stratégie digitale. Voici ma contribution sur la question si cela vous intéresse: http://fr.slideshare.net/jeanphilippetimsit/lart-de-la-stratgie-digitale-pour-les-professionnels

    Merci pour ce papier très clair et opérationnel.

  3. Bonjour? Ou dispensez vous vos formations? Quels programmes et tarifs? Merci du retour

Commenter

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *

*

``