Accueil > Boite Ă  outils & tutoriels > đŸ‘„ 4 Ă©tapes clĂ©s pour animer et dĂ©velopper votre groupe Facebook

đŸ‘„ 4 Ă©tapes clĂ©s pour animer et dĂ©velopper votre groupe Facebook

Les groupes Facebook, lorsqu’ils sont administrĂ©s par des spĂ©cialistes, reprĂ©sentent des espaces d’échange et de partage privilĂ©giĂ©s entre la marque et une communautĂ©. En effet, par opposition aux pages Facebook, qui proposent une communication descendante, les groupes Facebook permettent eux de communiquer de maniĂšre horizontale. DĂ©cryptage.

Vignette de l'article "4 étapes clés pour animer et développer votre groupe Facebook"

Ces derniĂšres annĂ©es, ils ont pris une place importante sur la plateforme. D’ailleurs, Facebook innove beaucoup sur ce sujet en dĂ©ployant rĂ©guliĂšrement de nouvelles fonctionnalitĂ©s pour les groupes (en tĂ©moigne le nombre important d’articles dans notre veille digitale).

Dans les groupes Facebook, chaque membre sont sur un pied d’égalitĂ©. C’est-Ă -dire que tout le monde a le droit de prendre la parole de la mĂȘme maniĂšre et avec autant de visibilitĂ©. Que l’on soit une marque (si le groupe est administrĂ© par une page) ou un simple membre. C’est donc un canal de discussion particuliĂšrement intĂ©ressant, que nous sommes rĂ©guliĂšrement amenĂ©s Ă  conseiller Ă  nos clients qui souhaitent :

  • CrĂ©er un lien durable sur le web avec certaines typologies de personnes (clients fidĂšles, prospects chauds, membres d’un rĂ©seau, partenaires privilĂ©giĂ©s, etc.)
  • CrĂ©er un espace d’échange, ou d’entraide, incontournable autour d’un thĂšme ou d’un sujet prĂ©cis


Avant de vous lancer : comprendre la logique communautaire d’un groupe Facebook

Une des conditions essentielles Ă  la rĂ©ussite de l’animation d’un groupe Facebook rĂ©side dans le fait d’entrer dans une logique de communautĂ©. Et donc de sortir de la logique de communication descendante que les spĂ©cialistes ont la plupart du temps. 

  • Il sera difficile de motiver les troupes Ă  adhĂ©rer Ă  votre groupe si celui-ci n’est qu’un (Ă©niĂšme) support de promotion des actions que vous mettez en place ;
  • En revanche, il sera beaucoup plus simple de les fĂ©dĂ©rer autour d’une problĂ©matique qu’ils rencontrent. 

C’est en ce sens que nous parlons de communautĂ© :

La communauté est le caractÚre de ce qui est commun à plusieurs personnes ou choses

Dans un groupe Facebook, chaque membre a le mĂȘme droit de parole. La marque est un membre Ă  part entiĂšre de la communautĂ©. Elle n’est pas au-dessus des autres. En tant qu’administrateur, votre rĂŽle est nĂ©anmoins un peu diffĂ©rent : vous devez favoriser les Ă©changes entre les membres du groupe qui Ă©changent autour de besoins qu’ils ont en commun.  

Le principal levier de dĂ©veloppement d’un groupe Facebook est donc la recommandation. Les premiers membres du groupe seront vos meilleurs ambassadeurs. Pour cela : 

  • l’animation doit ĂȘtre rĂ©guliĂšre et pertinente dĂšs le dĂ©marrage,
  • vous devez prendre du temps pour motiver ces premiĂšres recrues et rĂ©pondre aux interrogations de chacun.

C’est nĂ©cessaire pour que les premiers membres aient envie d’inviter leurs connaissances Ă  rejoindre le groupe.

Le lancement d’un groupe Facebook peut ĂȘtre long. Il faut donc ĂȘtre patient. Une fois actif, il s’autoalimentera par les discussions entre membres de la communautĂ©. 

Etape 1 : définissez le positionnement éditorial de votre groupe Facebook

Comme nous venons de le voir, un groupe Facebook se veut horizontal. Votre marque ne doit donc pas ĂȘtre au centre des Ă©changes. Il est impĂ©ratif de dĂ©finir le thĂšme de votre groupe Facebook. Celui-ci va dĂ©couler de votre expertise et des personnes que vous ciblez. 

Le sujet principal de votre groupe doit : 

  1. intĂ©resser vos personnes cibles, si possible en rĂ©pondant Ă  l’une de leurs frustrations. 
  2. vous permettre d’intervenir rĂ©guliĂšrement, en tant que marque, mais de maniĂšre naturelle. Simplement pour partager au mĂȘme titre que les autres vos expertises et bonnes pratiques. 

Exemple de positionnement éditorial pour un groupe Facebook dédié à réseau de franchisés

Vous ĂȘtes une organisation Ă  la tĂȘte d’un rĂ©seau national. Vous souhaitez crĂ©er un groupe pour garder un contact rĂ©gulier avec vos franchisĂ©s. 

Ils vous demandent rĂ©guliĂšrement des outils de communication, de prospection, de gestion, etc. afin de les accompagner dans leurs dĂ©veloppements. Ils vous demandent Ă©galement de faciliter l’échange de bonnes pratiques entre les franchisĂ©s. 

Vous pouvez ainsi crĂ©er un groupe Facebook : “Ressources & entraide entre franchisĂ©s XXX”.

Certes, vous pourriez faire le mĂȘme travail via un groupe Whatsapp. Ici, les intĂ©rĂȘts d’un groupe Facebook seront de :

  1. pouvoir classer les conversations, 
  2. disposer d’un moteur de recherche, 
  3. avoir un annuaire des membres, 
  4. etc. 

Vous aurez donc Ă  disposition un outil plus abouti qu’un groupe Whatsapp. À condition bien sĂ»r que vos franchisĂ©s soient sur Facebook 😉

Exemple de positionnement de groupe Facebook pour une Ă©cole d’enseignement supĂ©rieur

Vous travaillez au sein du service communication d’une Ă©cole d’enseignement supĂ©rieur. Vous avez plusieurs campus, rĂ©partis dans plusieurs villes. Vous administrez une page Facebook dĂ©diĂ©e aux actualitĂ©s “corporate”. Cependant, certaines actualitĂ©s ne sont rĂ©servĂ©es qu’à certains campus.

Vous pouvez ainsi crĂ©er un groupe Facebook pour fĂ©dĂ©rer les Ă©tudiants de votre Ă©cole “Campus de Nantes – Nom École”. Cela pourra Ă©galement aider l’équipe de l’école Ă  transmettre des informations essentielles Ă  la vie de l’établissement. 

Exemple de positionnement de groupe Facebook pour une entreprise qui travaille en B2B

Vous proposez des services en ligne pour les entreprises (formation, coaching, webinar etc.) et vous avez besoin de dĂ©velopper votre clientĂšle. Vous pouvez crĂ©er un groupe Facebook d’échange autour de la problĂ©matique client Ă  laquelle rĂ©pondent vos solutions. 

Par exemple, si vous proposez du conseil en communication et transformation numĂ©rique, vous pourrez choisir comme sujet : “DĂ©velopper son business grĂące au web”.

Oui, il est possible d’utiliser Facebook mĂȘme en “BtoB” 😉

Etape 2 : optimisez votre groupe Facebook afin de lui donner la visibilitĂ© qu’il mĂ©rite

Le thĂšme principal qui sera au centre des Ă©changes sur le groupe Facebook est dĂ©fini. Passons dĂ©sormais Ă  la crĂ©ation de celui-ci sur le rĂ©seau social. Nous n’allons pas ici vous faire un tutoriel, la documentation officielle Facebook devrait rĂ©pondre Ă  beaucoup de vos questions 😉 Voici nĂ©anmoins quelques bonnes pratiques. 

Listez les plus-values qu’auront les membres à rejoindre votre groupe

Si vous avez bien travaillĂ© votre positionnement Ă©ditorial, cette Ă©tape ne devrait pas ĂȘtre trop compliquĂ©e. Mais elle est nĂ©cessaire ! Afin d’entrer dans une logique de communautĂ©, il est important de mettre l’accent sur l’intĂ©rĂȘt qu’ont les membres du groupe Ă  le rejoindre (les plus-values) et non sur les informations que vous vous souhaitez relayer.  

Vous pouvez par exemple miser sur les points suivants : 

  • Information en avant-premiĂšre
  • Echange et entraide entre XX (vous) et XX (votre cible) 
  • Partage de problĂ©matiques et expĂ©riences autour d’un sujet
  • PrĂ©sentation d’outils qui rĂ©pondent aux problĂšmes du quotidien
  • etc. (Ă  complĂ©ter en fonction de vos objectifs)

Choisissez bien le nom de votre groupe

Le nom de groupe doit afficher une proposition de valeur claire (un sujet ou un regroupement) est plus engageant. 

Le nom du groupe est la premiĂšre chose que l’on voit avant d’adhĂ©rer Ă  un groupe. La logique est la mĂȘme que lorsque vous rĂ©digez un article de blog : le titre est dĂ©terminant, car c’est le premier Ă©lĂ©ment qui donnera envie Ă  votre audience de cliquer.

Il a donc un impact significatif sur le nombre de demandes d’adhĂ©sion : 

  • Un nom engageant augmente le taux de conversion en membres des personnes que vous renvoyez vers le groupe 
  • Un nom explicite permet de se positionner sur des rĂ©sultats de recherches, et donc d’ĂȘtre visible sur Facebook auprĂšs des personnes qui cherchent une rĂ©ponse Ă  leur problĂ©matique ou une communautĂ© pour Ă©changer.

Exemples de noms de groupe Facebook explicites et engageants

Exemple de groupe Facebook : CM en herbe

Exemple de Community Managers en herbe by Socialmixcity. La cible est clairement indiquĂ©e : les community managers dĂ©butants. Le nom de la marque qui administre le groupe est clairement annoncĂ© via la mention “by”, mais il n’est pas mis en avant.

 

Exemple de groupe Facebook : Inoreader France

Exemple de la CommunautĂ© Francophone Inoreader. Le sujet fĂ©dĂ©rateur = le logiciel inoreader est clairement Ă©noncĂ©, la mention de communautĂ© laisse tout de suite entendre que le groupe s’adresse aux utilisateurs de l’outil.

 

Exemple de groupe Facebook : communauté escape game

Exemple de la CommunautĂ© Escape Game. Le sujet fĂ©dĂ©rateur est la passion pour l’Escape Game. La mention de communautĂ© laisse tout de suite entendre que le groupe s’adresse aux passionnĂ©s.

Travaillez la description du groupe

Il s’agit du deuxiĂšme Ă©lĂ©ment essentiel Ă  optimiser pour augmenter le nombre de demandes d’adhĂ©sion. La description doit convaincre les utilisateurs de Facebook qui arrivent sur le groupe (par recherche ou invitation) qu’ils trouveront un intĂ©rĂȘt Ă  rejoindre le groupe. 

L’idĂ©al est d’interpeller directement votre cible et d’expliciter ce qu’elle va trouver dans le groupe. C’est lĂ  que vous pouvez utiliser les plus-values que vous avez identifiĂ©es plus haut. 

Exemple 1 de description d'un groupe Facebook

Dans le groupe “CommunautĂ© Francophone Inoreader” administrĂ© par notre agence, nous avons listĂ© dĂšs les premiĂšres lignes ce que les utilisateurs vont trouver dans le groupe. Les emojis et puces rendent la lecture facile malgrĂ© la longueur de la description. On note que la marque est mentionnĂ©e uniquement Ă  la fin de la description.

 

Exemple 2 de description d'un groupe Facebook

Dans cet autre exemple “Entraide  auto/micro entrepreneurs” des ressources sont dĂ©jĂ  donnĂ©es dĂšs la description ce qui laisse entendre que l’on aura plus de conseils en rejoignant le groupe. Les types de contenus autorisĂ©s dans le groupe sont mentionnĂ©s. Ainsi, cela permet d’identifier quelles sont les informations que l’on va recevoir une fois que l’on sera membre

Autres optimisations à ne pas négliger

1. Les tags & la localisation

En ajoutant des mots-clĂ©s et une localisation, vous pouvez ĂȘtre mieux rĂ©fĂ©rencĂ© dans Facebook et permettre aux utilisateurs de vous trouver plus facilement. 

Ajouter un ou plusieurs tags dans un groupe Facebook

2. La couverture du groupe 

Une photo illustrant l’objet ou la cible du groupe est ce qu’il y a de plus engageant, car cela ne fait pas trop institutionnel ou “brandĂ©â€.  NĂ©anmoins, vous pouvez Ă©galement y incruster du texte afin d’attirer l’oeil dĂšs les rĂ©sultats de recherches. Voici 2 exemples :

Exemple 1 d'une photo de couverture d'un groupe Facebook

 

Exemple 2 d'une photo de couverture d'un groupe Facebook

3. La publication épinglée (annonce)

La publication Ă©pinglĂ©e est la premiĂšre publication que voit une personne lorsqu’elle intĂšgre le groupe Facebook. Dans de nombreux groupes, elle fait doublon avec la description du groupe. Elle peut nĂ©anmoins ĂȘtre utilisĂ©e de maniĂšre plus originale, par exemple pour prĂ©senter les principales ressources auxquelles doit avoir accĂšs un nouveau membre. 

L’objectif est qu’un adhĂ©rent identifie tout de suite l’intĂ©rĂȘt qu’il va trouver Ă  rejoindre le groupe. 

Ci-dessous un exemple qui utilise une publication Ă©pinglĂ©e composĂ©e de plusieurs images. Les diffĂ©rentes photos/illustrations servent de point d’entrĂ©e aux diffĂ©rents contenus/rubriques. 

Exemple d'une publication épinglée dans un groupe Facebook

4. Passez la confidentialitĂ© du groupe en “privĂ©â€

Un groupe privé possÚde quatre avantages majeurs par rapport à un groupe public : 

  1. il permet d’instaurer un sentiment d’exclusivitĂ© pour les membres qui le rejoignent 
  2. il permet, via le formulaire que vous demandez de remplir Ă  l’inscription, de recueillir des informations sur les membres du groupe et leurs attentes, mais aussi de qualifier les personnes qui l’intĂšgrent
  3. il incite Ă  l’adhĂ©sion puisque le contenu n’est pas visible publiquement
  4. il Ă©vite de crĂ©er une rĂ©ticence Ă  recevoir trop d’information chez la personne qui dĂ©couvre le groupe et voit le fil de publications 

Vous pouvez faire le choix de “cacher” votre groupe privĂ© afin que les personnes qui ne sont ni invitĂ©es ni membres ne puissent pas le trouver. Cette fonctionnalitĂ© est particuliĂšrement pratique si vous souhaitez rassembler uniquement des personnes prĂ©cises. Votre groupe ne sera accessible que des personnes que vous invitez (via vos newsletters, Ă©vĂšnements, bouche-Ă -oreille, etc.) ou sur cooptation des membres du groupe. Ici, le sentiment d’exclusivitĂ© est dĂ©cuplĂ©.

Les 3 niveaux de confidentialité d'un groupe Facebook

Les 3 niveaux de confidentialitĂ© d’un groupe Facebook

Etape 3 : crĂ©ez-vous une routine afin d’animer rĂ©guliĂšrement le groupe

Tout comme une page Facebook, pour se dĂ©velopper un groupe doit ĂȘtre animĂ© rĂ©guliĂšrement et de façon Ă©ditoriale pour : 

  • Apporter du contenu Ă  valeur forte ajoutĂ©e aux membres. C’est-Ă -dire directement adressĂ© Ă  la cible de communication et qui rĂ©pond Ă  sa problĂ©matique, son besoin et ses points de frustration
  • Les inciter Ă  Ă©changer entre eux et avec vous, administrateur du groupe. En leur posant des questions ouvertes rĂ©guliĂšrement et en les interpellant sur leurs initiatives et leurs questions
  • Ne pas ĂȘtre trop “auto-centrĂ©â€ sur votre activitĂ©. Dans un groupe, vous ne devez pas parler uniquement de vous et de vos initiatives. Ne perdez pas de vue la logique d’entraide et de communautĂ©. 
  • CrĂ©er des rendez-vous attendus par les membres. Des outils pratiques, des conseils, des temps d’échange, des anecdotes du quotidien, etc.
  • Interpeller la typologie de personnes Ă  qui vous vous adressez dĂšs le dĂ©but de la publication afin qu’ils se reconnaissent et rĂ©agissent.

Fixez-vous un objectif de rythme et créez un catalogue de publications

Un objectif raisonnable pour commencer Ă  obtenir des rĂ©sultats est de 2 publications par semaine minimum. Plus que la quantitĂ© c’est la rĂ©gularitĂ© qui va primer. 

Être rĂ©gulier dans son animation permet de garder le contact avec les membres du groupe. Étaler ses publications permet de ne pas lasser les membres. 

Afin d’anticiper et d’Ă©taler les publications sur le mois, il est possible de programmer les publications dans un groupe Facebook. 

DĂ©monstration pour programmer une publication dans Facebook

Une autre astuce pour faciliter la crĂ©ation d’une routine est de mettre en place un calendrier Ă©ditorial avec un catalogue de publications. Comme vous le faites pour votre page Facebook si vous ĂȘtes dĂ©jĂ  dans une logique d’éditorialisation des contenus.  Sinon, je vous conseille d’écouter l’épisode de notre podcast dĂ©diĂ© Ă  la mise en place d’un planning Ă©ditorial. 

Quelques idées de publication pour animer votre groupe 

1. Demander aux nouveaux membres de se prĂ©senter lorsqu’ils intĂšgrent le groupe

Cela permet d‘accueillir les nouveaux membres, de les placer dĂšs le dĂ©but dans une dynamique d’échange et de mieux comprendre leurs attentes. 

CrĂ©ez une publication type qui invite les nouveaux membres Ă  se prĂ©senter. Vous pouvez utiliser la mĂȘme Ă  chaque fois que vous accueillez de nouveaux membres, par exemple toutes les semaines. 

Si vous suivez notre veille digitale, vous savez probablement que Facebook propose depuis quelques mois une fonctionnalitĂ© qui permet de taguer directement les derniĂšres personnes qui ont rejoint le groupe (entre 1 et 100 par semaine). Cela leur envoie une notification et maximise par la mĂȘme occasion vos chances pour qu’elles jouent le jeu des prĂ©sentations. 

Exemple de message d'accueil hebdomadaire de membres dans un groupe Facebook

Un exemple de publication qui accueille les nouveaux membres en les mentionnant

Pour souhaiter la bienvenue Ă  de nouveaux membres :

  1. Accédez à votre groupe.
  2. Sous Membres à droite, cliquez sur “Écrire une publication”.
  3. Personnalisez le message et cliquez sur “Publier”.

DĂ©monstration de publication pour les accueillir les nouveaux membres d'un groupe

Facebook détaille la marche à suivre sur cette page : https://www.facebook.com/help/1686671141596230/?helpref=hc_fnav

2. Poser des questions à la communauté

Ces questions peuvent ĂȘtre en lien avec : 

  • l’activitĂ© de vos membres ⇒ Pousser le partage d’expĂ©rience
  • votre activitĂ© ⇒ TĂąter le terrain pour proposer des contenus pertinents

Vous pouvez créer des questions ouvertes avec des visuels Facebook comme dans les 2 exemples ci-dessous :

Exemple de questions réguliÚres à poser à sa communauté dans un groupe Facebook

Vous pouvez également utiliser la fonctionnalité sondage de Facebook :  

Exemple de sondage réalisé dans un groupe Facebook

3. Créer des évÚnements de groupe

Lorsque vous organisez des Ă©vĂšnements physiques (rencontre, dĂ©gustation, atelier, etc.) ou en ligne (webinar, live etc.) qui s’adressent aux membres du groupe, vous pouvez crĂ©er un Ă©vĂšnement de groupe. Cette fonctionnalitĂ© permet d’inviter tous les membres du groupe Ă  votre Ă©vĂšnement. 

4. Inviter les membres du groupe à faire connaütre le groupe à d’autres personnes dans leurs contacts

Vous pouvez, dans votre routine, intĂ©grer une publication qui demande de l’aide Ă  vos membres. Sans le faire trop rĂ©guliĂšrement, par exemple une fois tous les 3 mois, vous pouvez pousser les membres du groupe Ă  inviter des personnes de leur rĂ©seau. 

Exemple de publication rĂ©digĂ©e pour l’un de nos clients  : “Vous connaissez des confrĂšres ou des partenaires qui ne sont pas encore membres de ce groupe Facebook ? Invitez-les Ă  nous rejoindre afin qu’ils puissent Ă©changer avec nous autour de la valorisation de leur activitĂ© d’agriculteur !”

5. Partager des publications depuis votre page Facebook

Lorsque vous proposez déjà des contenus utiles à la typologie de personnes que vous avez rassemblées dans votre groupe Facebook, vous pouvez partager les publications de la page également dans le groupe. 

Cela vous évite de créer des publications spécifiques pour votre groupe Facebook et vous permet de valoriser les contenus ludiques, informationnels, etc. que vous avez créés pour votre page. 

Attention au rythme : comme nous vous l’avons indiquĂ© plus haut, le but d’un groupe Facebook n’est, en aucun cas, de faire la promotion de votre marque. 

6. D’autres idĂ©es de publication Ă  piocher en fonction de votre objectif

  • Proposer des outils que vous Ă©ditez ou que vous avez trouvĂ© intĂ©ressants
  • Partager des articles qui informent autour du sujet de votre groupe, ou des succĂšs des membres. Cela peut ĂȘtre des contenus tiers ou que vous avez crĂ©Ă©s. 
  • Partager des photos du terrain, de votre quotidien, lorsque vous ĂȘtes dans une situation que peut rencontrer un des membres du groupe, … Si vous n’avez pas de contenu photo, vous pouvez utiliser les gif. 

Faut-il publier en tant que page ou que profil ? 

Si ce n’a pas toujours Ă©tĂ© le cas, il est depuis un moment possible de publier dans votre groupe avec votre page ou avec votre profil. Le choix de publier au nom de la marque, de l’un de ses employĂ©s, ou les deux va dĂ©pendre de vos objectifs et du type de groupe que vous avez crĂ©Ă©. 

Si la marque y a une place importante, par exemple un groupe d’échange autour d’un produit, communiquez avec votre page permettra aux membres du groupe d’identifier les publications officielles dans le flux des publications des membres. 

Communiquer avec un profil permettra d’humaniser le groupe en renvoyant l’image qu’il est administrĂ© par des personnes et non par une marque. C’est donc une trĂšs bonne solution, Ă  condition que vous soyez d’accord pour exposer votre profil Facebook aux membres du groupe. 

Exemple de publication dans un groupe réalisée par un profil

Ici, Bryan, mĂȘme s’il est administrateur du groupe avec la page de l’agence, prĂ©fĂšre publier en son nom. C’est un membre du groupe comme les autres qui partage une information qui peut intĂ©resser tout le monde.

 

Exemple de publication dans un groupe réalisée par une page

Ici, la marque “Ville de Nantes” s’affiche et publie en son nom, car l’objet de la publication est d’informer les membres du groupe d’une information qui entre en cohĂ©rence avec l’objectif du groupe (“Nantes Entraide”).

Investissez votre rĂŽle d’animateur et de modĂ©rateur

En tant qu’administrateur de groupe Facebook, vous devez animer votre groupe en :

  • partageant des informations, 
  • relançant les Ă©changes, 
  • rĂ©pondant aux questions des membres auxquelles vous avez rĂ©ponse, etc. 

Si vous ne montrez pas l’exemple, si vous n’incitez pas au partage, les membres de votre groupe n’auront certainement pas envie de s’impliquer et de prendre la parole. 

Votre rĂŽle est aussi celui de modĂ©rateur. Qui dit rassemblement de communautĂ© autour d’un thĂšme dit souvent dĂ©bat, dĂ©bordement, profiteur et autres joyeusetĂ©s des Internets que tout community manager rencontre un jour. 

A vous d’établir les rĂšgles de votre groupe et de les faire respecter. Si vous ne le faites pas, l’ambiance du groupe risque de se dĂ©grader. Et si mauvaise ambiance il y a, mĂȘmes vos membres fidĂšles risquent de ne pas avoir envie de rester. Et encore moins de recommander votre groupe. 

Etape 4 : faites la promotion de votre groupe afin de recruter des membres

Avoir un groupe rĂ©guliĂšrement animĂ© c’est bien, recruter de nouveaux membres c’est mieux. Voici donc quelques pistes Ă  creuser. Que vous pouvez bien Ă©videmment complĂ©ter en fonction des points de contacts que vous avez dĂ©jĂ  avec votre cible. 

Deux fonctionnalités utiles pour développer votre groupe

1. Le widget Facebook Groupe

Intégrer le widget Groupe Facebook à votre site web ou vos newsletters offre deux avantages indéniables :

  1. permettre aux personnes de rejoindre le groupe en un clic, sans avoir Ă  aller sur Facebook s’ils sont dĂ©jĂ  connectĂ©s ;
  2. apporter une mise en contexte : lorsqu’un internaute visite votre site internet, lui montrer lesquels de ses amis sont dĂ©jĂ  dans le groupe (logique de recommandation sociale) 
Aperçu du widget d'un groupe Facebook installé sur un site internet

Exemple de recommandation sociale d’un groupe Facebook

Vous pouvez intĂ©grer ce widget dans le footer de votre site web, ou en sidebar afin qu’il soit accessible sur toutes les pages. Vous pouvez Ă©galement l’intĂ©grer dans vos newsletters.

Pour en savoir plus sur ce point, je vous invite à consulter la documentation officielle de Facebook.  

2. Inviter les personnes qui sont abonnées à votre page Facebook

Quand un groupe Facebook est liĂ© Ă  une page, Facebook intĂšgre la possibilitĂ© d’inviter les personnes qui sont fans de la page Ă  rejoindre le groupe. Lorsque vous ĂȘtes dans le groupe, une section sur la droite permet de lancer les invitations. Si vous identifiez des noms de personnes dont vous savez qu’ils peuvent ĂȘtre intĂ©ressĂ©s, vous pouvez les inviter. 

Inviter les fans d'une page Facebook dans un groupe Facebook

Quelques idĂ©es d’autres leviers Ă  activer

  • Ajouter une banniĂšre Ă  votre signature mail renvoyant vers votre groupe Facebook
  • Inviter les abonnĂ©s Ă  votre newsletter Ă  rejoindre le groupe Facebook
  • Parler du groupe aux personnes qui ont participĂ© Ă  l’un de vos Ă©vĂšnements
  • Renvoyer vers le groupe Facebook depuis votre site web : en sidebar, Ă  la fin des articles ou des pages produits, via les ressources ou liens utiles que vous compilez, etc. 
  • Relayer rĂ©guliĂšrement votre groupe sur vos “autres” rĂ©seaux sociaux : Page Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram, etc. 
  • Interpeller directement les personnes que vous avez dĂ©jĂ  identifiĂ©es comme des ambassadeurs, des clients fidĂšles etc. afin qu’ils rejoignent le groupe et le recommandent. 
  • CrĂ©er des partenariats avec d’autres groupes Facebook complĂ©mentaires au vĂŽtre
  • Mentionner le groupe Facebook sur votre autre support de communication

N’oubliez pas d’informer les personnes ciblĂ©es au moment de la crĂ©ation du groupe. Mais aussi de trouver des moyens de le faire de maniĂšre rĂ©currente. 

Conclusion

Comme nous l’avons vu, la logique de communautĂ© et la communication horizontale doivent ĂȘtre au centre du groupe Facebook que vous allez crĂ©er ou animer. Sans cela vous risquez d’investir du temps dans un groupe Facebook qui peinera Ă  vivre. 

Le thĂšme de votre groupe jouera un rĂŽle dĂ©terminant dans la performance de celui-ci. Pour cela, nous vous conseillons d’adopter une mĂ©thode centrĂ©e sur les attentes de votre cible.

Si techniquement la crĂ©ation d’un groupe Facebook ne prend que quelques minutes, il convient de prendre du temps pour travailler tous les Ă©lĂ©ments qui rassurent l’utilisateur afin de le motiver Ă  devenir membre : nom, description, etc. 

Tout comme sur une page Facebook, ou n’importe quel autre mĂ©dia social, dĂ©finir une orientation Ă©ditoriale et un planning Ă©ditorial est impĂ©ratif. C’est le seul moyen que vous avez d’ĂȘtre rĂ©gulier dans votre animation et de proposer des contenus intĂ©ressants dans votre groupe. Il va donc falloir vous crĂ©er une routine.  

Enfin, un groupe Facebook peut mettre du temps Ă  se dĂ©velopper. Il va donc falloir que vous lui donniez un petit coup de pouce afin de le rendre visible auprĂšs de ceux qui peuvent ĂȘtre intĂ©ressĂ©s. 

NB : si vous utilisez Linkedin, sachez qu’il est Ă©galement possible de crĂ©er des groupes. Les codes sont les mĂȘmes que pour un groupe Facebook. Seules les fonctionnalitĂ©s changent.

Voilà, vous savez tout. Vous n’avez plus qu’à vous lancer 😉

À propos Marlùne

J’accompagne les clients de l’agence (entreprises, collectivitĂ©s et associations) dans le dĂ©veloppement de leur prĂ©sence sur le web. Je contribue Ă©galement Ă  la stratĂ©gie de communication social media de l'agence Ouest Digital notamment via la crĂ©ation de snack content.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

``