Accueil > Boite à outils & tutoriels > Tweet Beaver : un outil gratuit pour analyser des comptes Twitter et extraire des données

Tweet Beaver : un outil gratuit pour analyser des comptes Twitter et extraire des données

Article mis à jour le 17 juillet 2017

Simple à utiliser, Tweet Beaver devrait rapidement se retrouver dans la boite à outils des professionnels du web. En quelques clics, vous pourrez récupérer gratuitement des données brutes (en .csv) sur un compte Twitter, qu’il vous appartienne ou non.

Tweet Beaver

Que ce soit en phase de recherche de sources pour un projet de veille (sourcing), en qualification de leads pour une stratégie commerciale ou pour une investigation web (OSINT), vous avez régulièrement besoin de collecter des données sur un ou plusieurs comptes Twitter.

Si vous me lisez régulièrement, vous aurez noté que j’aborde régulièrement ces thèmes sur ce blog et dans ma veille digitale, tant il est revient régulièrement chez mes clients. C’est donc un sujet majeur à maitriser si vous souhaitez être indépendant dans vos analyses.

S’il est possible de réaliser beaucoup d’actions à la main, par exemple en analysant un code source ou via des techniques de scraping, ce n’est pas toujours à la portée de tous. C’est là où Tweet Beaver trouve bien sa place : vous n’aurez ni besoin de codes ou de techniques complexes.

Passons sur le design plutôt années 2000 de l’outil (ce n’est pas ce qu’on lui demande) pour se concentrer sur son potentiel. Après avoir connecté un compte Twitter, vous pourrez :

  • Convert screen name to ID number : pour trouver l’ID d’un compte Twitter. L’outil va traduire un username en un numéro de type 98483027 (devinez à quel compte il est relié ? 😎) ;
  • Convert Twitter ID number to screen name : pour convertir un ID en nom de compte Twitter (commençant par un @) ; c’est l’inverse de la fonctionnalité précédente. Certains outils d’analyse vous donneront des ID, vous pourrez ici retrouver rapidement à quel compte il appartient ;
  • Check if two accounts follow each other : pour savoir si deux comptes Twitter se suivent mutuellement. Idéal pour poser l’hypothèse d’une connivence entre 2 personnes par exemple ;
  • Download a user’s favorites : pour télécharger en .csv tous les tweets likés par un compte Twitter (onglet « J’aime », anciennement les favoris). Cet aspect est très pratique pour analyser l’usage d’un compte et de cette fonctionnalité
  • Search within a user’s favorites : pour aller plus loin que le point précédent ; ici, vous allez extraire tous les tweets likés par un compte qui contiennent un certain terme. Pour des comptes ayant des milliers de tweets dans l’onglet, c’est un très bon moyen de filtrer l’analyse. Notons qu’il n’existe pas à ce jour d’opérateurs de recherche Twitter de ce type, ce qui rend cette fonctionnalité très précieuse ;
  • Download a user’s timeline : pour télécharger tous les tweets émis par un compte Twitter. Une fois importés dans Excel, cela vous permettra d’analyser précisément la façon dont le compte se sert de Twitter (type de messages, fréquence, plages horaires, etc.) ;
  • Search within a user’s timeline : pour aller plus loin que le point précédent ; ici, vous allez extraire en .csv tous les tweets émis par un compte qui contiennent un certain terme. Cela revient par exemple à utiliser l’opérateur de recherche from: combiné à un terme ;
  • Get a user’s account data : pour afficher les statistiques principales d’un compte Twitter (nombre d’abonnés, d’abonnements, date de création du compte, etc.). C’est en quelque sorte sa carte d’identité ;
  • Download a user’s Friends list : pour télécharger (puis importer dans un tableur) tous les abonnements d’un compte Twitter. Les données inclues plusieurs métadonnées tel que l’ID, le nom du compte, la création du compte, etc. ;
  • Download a user’s Followers list : pour télécharger (puis importer dans un tableur) tous les abonnés d’un compte Twitter.

Ces deux dernières fonctionnalités sont très utiles pour traiter un grand volume de données. Par exemple, lorsque vous souhaitez créer des listes de veille filtrées sur Twitter.

A noter que l’outil ajoute régulièrement des fonctionnalités. Lors du week-end du 14 juillet, 4 options ont fait leur apparition en plus de précédentes :

  • Search within a user’s friends’ biographies : pour rechercher un terme dans les biographies des comptes suivis par un utilisateur. Exemple : recherche tous les comptes suivis par @crid (que je vous recommande de suivre) et qui comporte le terme « veille » dans leur bio ;
  • Search within a user’s followers’ biographies : même fonctionnalité que précédemment, cette fois pour rechercher dans les abonnés d’un compte ;
  • Search a user’s friends’ location : pour rechercher dans la liste des abonnements d’un compte (ceux qu’il suit), des comptes spécifiques par localisation ;
  • Search a user’s followers’ location : idem que précédemment, cette fois sur les abonnés d’un compte (ceux qui le suive).

Les données brutes exportées par l’outil s’exploitent très facilement dans un tableur, que ce soit Excel ou Google Sheets. Cela rejoint les méthodes pour extraire des listes Twitter dans Excel ou même des tweets issus d’un résultat de recherche. Voici par exemple un rendu de mes tweets exportés via Tweet Beaver :

excel donnees tweet beaver

Pour fonctionner, Tweet Beaver a besoin de se connecter à l’API de Twitter, grâce à un compte spécifique. Comme pour tous les tutoriels d’outils web que je publie sur ce blog, je vous recommande de l’utiliser avec un compte Twitter dédiée à vos analyses.

Ne l’utilisez donc pas avec votre compte perso ou celui de votre boite, au risque de vous exposer à de potentielles failles de sécurité. Parlez-en aux utilisateurs l’application Twitter Counter (Ministère de l’économie ou Alain Juppé par exemple), il vous en toucheront deux mots 😉

Si vous avez la moindre question, vous pouvez contacter le fondateur par mail à hello@tweetbeaver.com ou sur le compte @tweet_beaver dédié.

Connaissiez-vous cet outil ? Qu’en pensez-vous ?

About these ads
Vous avez aimé cet article ? Donnez lui une note !
1 étoile ? Mince, l’article ne vous a pas plu ?2 étoiles ? OK, je ferai mieux la prochaine fois !3 étoiles ? Ouf, j’ai la moyenne !4 étoiles ? Merci, c’est sympa :-)5 étoiles ? Au top, merci beaucoup ! (2 vote(s) pour une moyenne de 5,00 sur 5)
Loading...

Commenter

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *

*

``