Accueil > Boite à outils & tutoriels > ? Pourquoi et comment utiliser les emojis dans votre communication ?

? Pourquoi et comment utiliser les emojis dans votre communication ?

Voilà plusieurs questions qui reviennent très régulièrement chez mes clients : à quoi servent les emojis ? Pourquoi sont-ils devenus incontournables ? Et comment les intégrer aux contenus créés et diffusés sur les réseaux sociaux ? 

Non, l’emoji (se prononce « emodji ») n’est pas un « truc » de jeunes. En réalité, ils sont apparus il y a plusieurs années, puisqu’on les utilisait déjà dans MSN Messenger.

usages-emojis-communication

Il est important de ne pas confondre les emojis avec les émoticônes (ou smileys).

Même si dans le langage courant ils sont souvent utilisés comme synonymes, ils diffèrent sur un point majeur : l’émoticône est une contraction de caractères typographiques (exemple « ; » + « – » + « ) »), quand l’emoji est une image, comme l’explique très bien cet article du Guardian. De plus, l’emoji ne représente pas forcément un visage humain : il peut prendre la forme d’objets du quotidien, de fruits et légumes ou même d’animaux.

Les emojis ont ainsi pris une place très importante dans la culture digitale.

Si vous recevez ma veille hebdomadaire, vous avez dû vous apercevoir depuis plusieurs mois que les évolutions fonctionnelles des géants du web vont en ce sens :

Les internautes confirment également cette tendance. Selon les données de Google depuis plus de 10 ans, la requête « emoji » a commencé à être recherchée en 2013, pour être même plus importante que la recherche « émoticônes » (graphique inspiré de l’article de C. Franck dont je parle plus bas) :

 

Je vous propose donc dans cet article de répondre à plusieurs que vous pourriez vous avoir à propos des emojis.

En quoi les emojis sont-ils pertinents ?

Le développement rapide de leurs usages s’explique selon plusieurs facteurs.

Ils expriment ce que les mots ne peuvent pas dire

À moins de manier parfaitement l’expression écrite, il est parfois difficile de donner une tonalité ou un contexte à ses contenus. Les emojis donnent ainsi du sens à ce que vous écrivez. Ils sont un bon exemple de communication non verbale. Dans un article que je vous recommande chaudement, Cyrille Franck réalise une très bon analogie entre le non verbal des emojis et la vie réelle :

« C’est exactement la même chose que le sourire que vous arborez après une vanne »

Bien utilisés ils véhiculeront une émotion (joie, colère, etc.) au sein de vos publications, véritable moteur de l’engagement sur les réseaux sociaux. Dit autrement, les emojis vont activer dans votre cerveau les mêmes réactions que lorsque vous voyez quelqu’un sourire ou être dubitatif lors d’une discussion. Ce sont ces réactions que certains emojis cherchent à activer.

La limite à garder cependant en tête est soulignée par Geoffrey Dorne : leur utilisation pour « un sens donné n’est pas générique« . Ainsi, un « ❤️‍ » (cœur) n’est pas forcément synonyme d’amour, en fonction du contexte dans lequel il est employé, il peut être « totalement ironique ».

Ils sont universels

Quelle que soit la langue dans laquelle vous vous exprimez, les emojis se comprennent d’un simple regard. L’emoji «? » (pleure de rire) est interprété directement.

La mondialisation et l’interconnexion a donc eu un rôle prépondérant dans l’utilisation de ces smileys 2.0.

Ils font gagner de la place

C’est bien connu par tout ceux qui utilisent les réseaux sociaux : plus les messages sont courts, plus ils sont percutants. Mais surtout, la majorité des outils n’affichent que les X premiers caractères d’un message. Twitter de son côté limite même le nombre de caractères dans ses tweets.

L’emploi des emojis s’explique aussi pour cette raison très technique : ils raccourcissent des textes, pour en dire autant avec moins de caractères.

Cela rejoint d’ailleurs l’origine de leur création par l’entreprise japonaise DoCoMo : en transformant les émoticônes (contraction de caractères typographiques) en image, les messages envoyés en interne consommaient moins de données et pesaient donc moins lourd. Si vous êtes curieux (et de passage à New York :-)), vous pouvez même retrouver la 1re collecte des 176 premiers emojis au très célèbre MoMA (Museum of Modern Art).

Ils captent l’attention de votre audience

À l’heure où les fils d’actualités et les boites mails des internautes explosent en volume d’information, les professionnels cherchent à retenir votre attention.

Pour rendre visibles et attrayants vos messages, il est désormais incontournable de les accompagner d’éléments additionnels (GIFs, images, vidéos, etc.). Les emojis font partie intégrante de cette stratégie en enrichissant votre contenu textuel.

Faites le test en ouvrant votre fil Facebook : votre regard s’arrêtera plus facilement sur une publication intégrant des éléments visuels que ceux 100% textuels ?

Ils renforcent votre proximité avec votre audience

S’il y a un élément qui pousse les marques à se lancer sur les réseaux sociaux, c’est de se rapprocher de leurs cibles et consommateurs. Les emojis s’inscrivent également dans cet objectif.

L’une de leurs forces est de vous rendre moins froid et plus abordable. C’est d’ailleurs ce qui explique pourquoi de plus en plus d’entreprises les intègrent pour rajeunir leur image, voire pour développer leur marque employeur auprès d’une cible jeune qui privilégie de plus en plus l’image aux mots.

Et s’ils développaient votre influence ?

Corollaire du point précédent, une étude (à retrouver ici) avance l’hypothèse que l’usage des emojis peut développer votre influence.

Il existerait ainsi une corrélation entre l’utilisation des emojis et votre capacité à modifier des perceptions et des comportements. Si la corrélation ne suffit pas à conclure qu’il existe une causalité « emoji ➡️ influence », cette hypothèse n’est cependant pas à négliger.

Pour aller plus loin sur la question de l’influence ? « Quel est le nouvel écosystème de l’influence digitale ?« 

Exemples concrets d’utilisation des emojis

Voici plusieurs exemples pour lesquels vous pourriez avoir recours aux emojis.

Campagnes emailings et newsletters

La présence d’emojis dans l’objet ou le preheader de vos emailings améliore votre taux d’ouverture. Selon Experian, ce point n’est pas à négliger, car les emails qui comportent un smiley dans leur objet ont un taux d’ouverture supérieur de 56 % par rapport à la moyenne.

emojis-objet-newsletter

Exemple d’une newsletter réalisée pour le blog « Make it Digital » des étudiants d’Audencia.

 

Par ailleurs, et comme précisé précédemment, cela vous rend plus visible dans la boite mail de vos destinataires.

Twitter

Avec les emojis, il est possible de rendre plus agréable et confortable la lecture d’une veille ou des messages envoyés par une marque.

La présence d’emoji au début du message vise à contextualiser le message. Il est aussi possible d’utiliser des emojis de type ? ou ▶︎ pour spécifier l’action que vous attendez de vos lecteurs.

C’est la façon dont j’alimente mon compte Twitter ou celui de mes clients :

Facebook

Sur Facebook, l’émotion est ce qui génère le plus d’engagements. Comme vu précédemment, le recours aux emojis vous permet de rechercher cet objectif, tout en captant l’attention de vos fans :

Linkedin

Votre résumé professionnel est très important sur Linkedin. Pour ma part, j’utilise les emojis pour mettre en forme mon texte et le rendre plus lisible et agréable à la lecture :

Site internet et résultats Google

Tout possesseur de site web rêve d’être positionné en première page pour une ou plusieurs requêtes Google. Mais être dans le top 10 des résultats ne suffit pas : il faut capter l’attention de l’internaute pour l’inciter à cliquer sur la page de votre site.

Depuis que Google a annoncé réintroduire les emojis dans ses résultats de recherche, les pages web bien positionnées se doivent d’être optimisées en ce sens. Exemple avec la page de l’un de mes clients :

emojis-recherche-google

 

 

Comment intégrer des emojis à ses contenus ?

Si vous lisez ce paragraphe, vous devez désormais vous demander comment les utiliser lorsque vous rédigez vos messages. Rassurez-vous, c’est assez simple et ce n’est pas réservé uniquement aux smartphones ?

Sur Mac

Si vous êtes possesseurs d’un ordinateur de la célèbre marque à la pomme, un simple raccourci clavier suffit pour insérer un emoji dans un tweet, un mail, un document Google Drive, etc. :

CTRL + CMD + SPACE

L’ensemble des emojis apparaît à l’endroit où se trouve votre curseur. Il ne vous reste plus qu’à choisir votre image parmi la centaine de propositions, toutes classées par différentes catégories.

Notez que votre ordinateur vous suggèrera en premier les emojis que vous avez récemment utilisés.

emojis-mac

Sur Windows

N’étant pas sur Windows (eh oui ?), je ne me risquerai pas à vous proposer une information erronée.

Deux options s’offrent à vous :

  1.  Si vous êtes sur Windows 8.1 ou 10, consulter ce tutoriel très complet de cnet.com ;
  2. Si vous êtes sur une version plus vieille de Windows, je vous recommande chaudement d’utiliser emojipedia.org.

Sur iOS et Android

Le populaire blog Social Media Examiner a expliqué récemment la marche à suivre pour activer les claviers emojis sur les smartphones iOS et Android. C’est à lire en cliquant sur ce lien.

Suggestions d’emojis par thématiques

Que vous soyez à l’aise ou non avec leur utilisation, il peut arriver que vous soyez en recherche de nouveaux visuels à utiliser afin de les diversifier.

Cité un peu plus haut pour les utilisateurs Windows, le site emojipedia.org est une véritable bible, qui propose des suggestions d’emojis sur une même thématique. Le site offre également un aperçu de leur rendu en fonction du système d’exploitation des internautes.

suggestions-emojipedia

Suggestions d’emojipedia pour le visuel « détective »

Combiner des emojis, c’est possible !

Sachez enfin qu’il est aussi possible de combiner les emojis entre eux, pour aller plus loin dans la contextualisation de vos messages. Par exemple «? ❄️» pour dire à quel point « c’était froid » (par exemple après une visite à la plage ou un plat mangé dans un restaurant).

Pour aller plus loin sur les combinaisons, Buzzfeed a en recensé plusieurs sur cet article.


Pour conclure cet article, retenez un élément essentiel : si le maniement des emojis est simple et à la mode, cela nécessite de bien réfléchir pour les manier avec subtilité.

Leur mauvais emploi peut amener à des incompréhensions, souvent à l’origine de problèmes sur les réseaux sociaux. En témoigne l’utilisation maladroite qu’en a réalisée la ministre des affaires étrangères australienne qui aurait pu causer une crise diplomatique avec la Russie.

Les utilisez-vous pour communiquer ? Avez-vous d’autres cas d’usages ou des astuces à propos des emojis ? 

Advertisements

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

``