Accueil > « Le pOD » : le podcast social media de l'agence Ouest Digital > 📾 Prendre des photos exploitables pour les rĂ©seaux sociaux, avec Marine Fromont (Le pOD, Ă©pisode #16)

📾 Prendre des photos exploitables pour les rĂ©seaux sociaux, avec Marine Fromont (Le pOD, Ă©pisode #16)

Notes de l’épisode 16 du pOD : pour ce seiziĂšme Ă©pisode, nous Ă©changeons ensemble sur la question des photos qui servent Ă  alimenter les rĂ©seaux sociaux. Retrouvez ci-dessous les principaux Ă©lĂ©ments abordĂ©s durant cet Ă©pisode (pour rappel, ce sont des notes 😉), ainsi que diffĂ©rents liens et ressources utiles pour approfondir votre rĂ©flexion.

Vignette de l'Ă©pisode 16 du pOD, le podcast qui dĂ©cortique les problĂ©matiques des mĂ©dias sociaux avec une dose de stratĂ©gie, proposĂ© par l’agence Ouest Digital


Ecouter l’Ă©pisode

Avant-propos

Pourquoi est-ce que l’on a choisi d’aborder ce sujet ? La question de la qualitĂ© des photos que l’on partage sur les rĂ©seaux sociaux, fait partie de notre quotidien : combien de fois cela nous est arrivĂ© de nous dire en recevant des photos destinĂ©es aux rĂ©seaux sociaux : « oh la la, c’est vraiment pas l’idĂ©al cette photo ».

Beaucoup de personnes ne voient pas la diffĂ©rence entre une bonne photo, que l’on pourra exploiter sur les rĂ©seaux sociaux, et une qui n’est pas du tout adaptĂ©e. Toutes les photos ne se valent pas. Mais pour autant, prendre une bonne photo ne va pas de soi.

Beaucoup ne comprennent pas non plus l’impact que cela aura sur leur image de marque. Mais alors, est-ce vraiment important ? Et si oui, comment s’y prendre pour faire de belles photos ?

Pour cet Ă©pisode, nous avons proposĂ© Ă  Marine Fromont d’intervenir. En effet, Marine a la double compĂ©tence de photographe et community manager. Elle est aussi connue via son blog « Les Dessous de Marine ». Avec sa double expertise, nous avons tout de suite pensĂ© Ă  elle pour ce sujet 🙂 

Les intervenants sur cet Ă©pisode de podcast sont donc :

  • Gwen, chef de projet social media Ouest Digital
  • Bryan, co-fondateur Ouest Digital
  • Marine, invitĂ©e.

Axe 1 – Les photos sur les rĂ©seaux sociaux : les fondamentaux

« Il y a plusieurs critĂšres pour dĂ©finir une belle photo. Mais le critĂšre principal pour une marque c’est : cette photo met-elle en valeur mon produit ? » – Marine

Une belle photo, c’est une photo que l’on va prendre plaisir Ă  regarder. Mais parler de « belle photo », c’est assez subjectif. 

En tant que marque, on va privilĂ©gier l’utilisation d’une belle photo, mais aussi et surtout d’une photo qui montre bien le produit :

  • soit dans un cadre lifestyle, c’est-Ă -dire dans une scĂšne de vie, dans un milieu naturel (mise en scĂšne pour que l’acheteur se projette avec le produit dans son quotidien) ;
  • soit en packshot, photo « produit » sur un fond blanc ou trĂšs neutre.

Exemple d’une publication avec une photo « lifestyle » :

Exemple d'une photo de type lifestyle, réalisée par la marque Yankee Candle sur Instagram

Exemple d’une photo de type lifestyle, rĂ©alisĂ©e par la marque Yankee Candle sur Instagram (voir la publication en ligne)

« Pour la communication sur les rĂ©seaux sociaux, l’idĂ©al est d’avoir un mix de tout. Il faut de belles photos, mais il faut aussi parler des produits et du quotidien de l’entreprise. Donc parfois, on peut avoir des photos un peu moins belles. » – Marine

Ce qui fonctionne bien aujourd’hui c’est le lifestyle, peu importe le secteur d’activitĂ©. Avec des personnes, des humaines sur les photos, pour permettre de se projeter.

💡 Exemples : 

  • Si vous ĂȘtes un restaurant : prenez des photos avec des personnes sur les photos (Ă  table, au comptoir, en terrasse, etc.). MĂȘme si elles sont de dos oĂč qu’on les aperçoit de loin, cela permet de se projeter et d’imaginer que l’on est en train d’y manger.
  • Si vous ĂȘtes une salle de confĂ©rence : Idem, privilĂ©giez des photos avec des personnes dessus (surtout pas de salle vide). Cela permet de se projeter sur la capacitĂ© d’accueil de la salle.

« Aujourd’hui, on est sur des rĂ©seaux sociaux d’image. » – Marine

Une entreprise doit avoir du contenu intĂ©ressant Ă  partager et pas juste avoir des choses Ă  dire. Il faut que ce qu’elle partage ait de la valeur.

De plus, il faut pouvoir se démarquer des autres marques et notamment en ayant une image impactante.

💡 Exemple :

SĂ©zane a construit son histoire de marque autour du style de ses photos. Les shooting sont toujours faits dans des appartements de type Haussmanniens avec des femmes ayant un style « Parisienne », qui va avec leur collection de vĂȘtements. Cette façon de faire leur est propre et la marque est connue dans le monde entier comme la marque de vĂȘtements de la Parisienne.

Exemple d'une photo oĂč l'image de marque est trĂšs prĂ©sente, rĂ©alisĂ©e par la marque SĂ©zane sur Instagram

Exemple d’une photo oĂč l’image de marque est trĂšs prĂ©sente, rĂ©alisĂ©e par la marque SĂ©zane sur Instagram (voir la publication en ligne)

« Tout le contexte autour de la photo va compter dans l’image de marque » – Bryan

C’est Instagram qui est Ă  l’origine de l’importance des belles photos sur les rĂ©seaux sociaux. Et petit Ă  petit, on s’est mis Ă  penser Ă  la crĂ©ation de nos photos pour Instagram, puis dans un second temps, de pouvoir les rĂ©utiliser, les recycler sur d’autres rĂ©seaux (Linkedin, Facebook, etc.) et sur les sites internet des marques.

Pour aller plus loin sur le sujet du recyclage de contenus, nous vous recommandons d’Ă©couter : « Rentabliser ses contenus en les recyclant sur les rĂ©seaux sociaux« 

« Aujourd’hui, la plupart des photos sont prises en format portrait. Alors qu’avant on privilĂ©giait le format paysage. » – Marine

Actuellement, lorsque l’on produit du contenu photo, on va d’abord penser aux rĂ©seaux sociaux, puis au site internet. La tendance s’est inversĂ©e ces derniĂšres annĂ©es.

Le métier de photographe a également beaucoup évolué et on trouve désormais des photographes spécialisés dans différents domaines (lifestyle, shooting, portrait, mode, food
).

« Pour certains secteurs d’activitĂ©, on reste sur des photos un peu plus simples, provenant de banques d’images. » – Marine 

Il est vrai que la question des photos se pose pour absolument tous les secteurs d’activitĂ©. Et pour tous les secteurs d’activitĂ©, privilĂ©giez des photos de qualitĂ© Ă  partager.

Gardez Ă  l’esprit que pour chaque secteur, l’image de marque est diffĂ©rente et doit coller au secteur choisi.

« Il y a des domaines oĂč on ne s’y attend pas, mais qui ont rĂ©ussi Ă  crĂ©er une image de marque de qualitĂ© sur les rĂ©seaux sociaux. » – Marine 

Travailler une image de marque diffĂ©rente de celle de ses concurrents, qualitative et crĂ©ative, peut-ĂȘtre une façon de se dĂ©marquer. 

« Il y a plein de photos Ă  faire pour une marque pour ne pas uniquement parler du/des produits, mais aussi de son entreprise et de ses collaborateurs. » – Marine 

Axe 2 – CrĂ©er des photos exploitables : les Ă©tapes clĂ©s

« La premiĂšre question Ă  se poser c’est Ă©videmment “quel est mon budget ?”. Car en fonction du budget que vous avez, vous n’allez pas vous tourner vers la mĂȘme solution. » – Marine

✅ La solution la moins onĂ©reuse est de :

  • identifier une personne dans l’entreprise qui a un bon tĂ©lĂ©phone (type dernier iPhone), ou lui en procurer un. Sans avoir besoin d’acheter un appareil photo ou un smartphone derniĂšre gĂ©nĂ©ration Ă  tout le monde. Cette solution fera trĂšs bien l’affaire avec de trĂšs belles photos et une belle lumiĂšre.
  • tĂ©lĂ©charger une bonne application de retouche (type VSCO). Elle aide Ă  retoucher les photos, Ă  mettre en valeur, Ă  travailler la luminositĂ© et en plus, la version gratuite est trĂšs complĂšte.
  • apprendre Ă  prendre des photos. Ce n’est pas forcĂ©ment innĂ© pour tout le monde, mais on peut se former facilement et basiquement avec Youtube.

📌 Le petit plus : Acheter une lampe LED pour ajuster la chaleur/froideur de la photo 😉

✅ La solution intermĂ©diaire, surtout si le besoin est ponctuel, est de faire appel Ă  un professionnel (prestataire externe), pour le faire.

✅ La derniĂšre solution, qui est la plus onĂ©reuse, est de : 

  • investir dans du matĂ©riel de crĂ©ation de contenu : un appareil photo, des parapluies de lumiĂšre, un studio photo etc.
  • se former pour utiliser le matĂ©riel professionnel. Il est important de souligner que le matĂ©riel ne fait pas tout. Ce n’est pas parce que vous allez acheter du matĂ©riel de crĂ©ation de photo qualitatif, que vous aurez forcĂ©ment de belles photos Ă  la fin.

« Je pense que le plus simple pour une entreprise qui peut se le permettre, c’est de faire appel Ă  un professionnel. Il vous suffira de lui fournir un brief avec ce que vous attendez de lui et il s’occupera du reste. » – Marine

En travaillant avec un photographe professionnel, vous aurez deux possibilités : 

  1. Soit vous choisissez la mĂ©thode libre, car vous ne savez pas du tout ce que vous voulez. Vous attendez donc de lui qu’il mette en valeur vos produits en laissant sa crĂ©ativitĂ© faire le reste. Vous allez donc lui fournir vos produits et lui demander une quantitĂ© de photos Ă  faire ;
  2. Soit vous choisissez de lui fournir un brief prĂ©cis. Dans ce cas lĂ , vous avez une idĂ©e plus ou moins prĂ©cise de ce que vous souhaitez. Vous allez donc rĂ©diger un document, le plus dĂ©taillĂ© possible, afin d’accompagner le photographe dans son travail. 

Le plus simple si vous souhaitez travailler avec un prestataire est de vous poser la question de ce que vous attendez de votre prestataire et de façon trÚs précise. Plus vous serez précis et plus vous aurez un rendu proche de ce que vous attendiez.

« Le brief est trĂšs important, car souvent les marques n’ont pas d’idĂ©es et nous laissent le champ libre. Et une fois les photos faites et envoyĂ©es, ça ne va pas ! Car en fait la personne avait une idĂ©e prĂ©cise de ce qu’elle voulait, mais ne l’avait pas exprimĂ©. » – Marine

💡 Un bon brief photo rĂ©pond Ă  ces questions :

  1. Quel produit, lieu ou service est-ce que je souhaite mettre en avant ?
  2. Dans quel contexte ai-je besoin de ces photos ?
  3. Quelle image devra renvoyer les photos du shooting (naturel, haut de gamme
) ?
  4. Ai-je des besoins ou des contraintes trÚs précises ?
  5. Est-ce que j’ai des inspirations à partager au photographe ?
  6. OĂč seront diffusĂ©es les photos ? (sur quel rĂ©seaux sociaux, sur un site internet, une newsletter, etc.)

« Je pense que c’est important de choisir un photographe qui correspond Ă  l’image de la marque. Contacter un photographe qui ne prend pas des photos qui ressemblent Ă  votre marque, ça ne sert Ă  rien de le contacter ! » – Marine 

Le choix du photographe est également important. Prenez le temps de choisir un photographe dont vous aimez le travail et avec qui vous allez aimer travailler. 

« En tant qu’artisan photographe, j’ai des droits d’auteur car c’est considĂ©rĂ© comme de la photo d’art. » – Marine

Les questions des droits d’image et des droits d’auteur sont Ă©galement trĂšs importantes :

  • Les droits d’auteur se nĂ©gocient avec l’auteur de la photo (le photographe). Il dĂ©finit l’usage, l’exploitation et les supports de diffusions de ses photos. Cela sera prĂ©cisĂ© dans le contrat qui vous lie au photographe. Toutefois, il faudra respecter les rĂšgles de diffusion spĂ©cifiĂ©es par l’auteur (oĂč puis-je les diffuser et comment
?).
  • Les droits d’image sont une autorisation Ă©crite pour utiliser l’image des personnes prĂ©sentes sur les photos (qui agit comme preuve en cas de litige). Cette autorisation est obligatoire dĂšs lors que la personne est le sujet principal de la photo et qu’elle est clairement identifiable. 

« Il faut en parler et se mettre d’accord avec l’auteur avant d’utiliser la photo de quelqu’un d’autre. » – Marine

Axe 3 – Conseils et astuces pour faire de bonnes photos sur les rĂ©seaux sociaux

Si vous avez envie de vous lancer seul, voici quelques astuces :

  • Avoir un bon tĂ©lĂ©phone ou un bon appareil photo. Que vous choisissiez la version la moins onĂ©reuse ou l’autre, dans les deux cas, optez pour un bon matĂ©riel, cela vous aidera au dĂ©but.
  • Se former un minimum. En effet, comme nous le disions prĂ©cĂ©demment, le matĂ©riel ne fait pas tout. Alors, formez-vous sur Youtube ou via des formations, pour apprendre Ă  prendre des photos, Ă  travailler la lumiĂšre, Ă  retoucher les photos etc.
  • Retoucher les photos. La luminositĂ© d’une photos qu’elle soit sous-exposĂ©e (trop sombre) ou sur-exposĂ© (trop lumineuse), ne sera pas agrĂ©able Ă  regarder. MĂȘme si les retouches restent minimes, il est toujours utile d’apporter une petite retouche qui rendra la photo plus belle.
  • Faire des photos lifestyle. En effet, les photos lifestyle sont les plus authentiques et celles qui fonctionnent le mieux.

« Quand on dĂ©cide de tout gĂ©rer soi-mĂȘme, il est important d’avoir un regard extĂ©rieur sur les photos que l’on souhaite partager. Une belle photo, c’est subjectif, alors il est prĂ©fĂ©rable d’avoir un contre regard. » – Marine 

❌ Les erreurs à ne pas commettre : 

  • Travailler seul et ne pas demander un avis extĂ©rieur. 
  • Croire que le matĂ©riel fait tout. Avoir du matĂ©riel de qualitĂ© ça aide, mais ça ne fait pas tout.
  • Penser qu’en utilisant le mĂȘme appareil/filtre qu’un photographe, on fera d’aussi belles photos que lui. Un photographe est un professionnel qui s’est formĂ© pour apprendre son mĂ©tier et la technique joue Ă©galement un rĂŽle important dans la crĂ©ation de photo.

Pour conclure ce sujet

Les maßtres mots pour faire de belles photos pour les réseaux sociaux : 

  • Storytelling, car il est important de crĂ©er une histoire autour de sa marque.
  • Brand content (ou crĂ©ation de contenu), c’est la clĂ© de sa communication sur les rĂ©seaux sociaux.
  • Lifestyle, car les photos sur les rĂ©seaux sociaux doivent permettre de se projeter.
Pour aller plus loin sur le sujet des photos pour les réseaux sociaux, nous vous recommandons de lire : « Comment constituer une banque photos pour alimenter ses médias sociaux ?« 

Enfin, voici un mĂ©mo fort utile pour vous aider Ă  vous lancer Ă  rĂ©aliser de belles photos sur les rĂ©seaux sociaux 😉

Infographie - Les étapes clés pour prendre de belles photos sur les réseaux sociaux - © Agence Ouest Digital

Cette infographie vous plait ? Vous pouvez la partager sur votre site Ă  l’aide de l’embed code au format html ci-dessous (celui-ci inclus naturellement la source en lĂ©gende) :

<img src="https://www.keepitsimple.fr/wp-content/uploads/2021/04/3-etapes-prendre-photos-reseaux-sociaux.png" alt="Infographie - Les étapes clés pour prendre de belles photos sur les réseaux sociaux - © Agence Ouest Digital" />
Source: <a href="https://www.keepitsimple.fr/photos-exploitables-reseaux-sociaux-marine-fromont-974900">Keep it Simple - Prendre des photos exploitables pour les réseaux sociaux, avec Marine Fromont (Le pOD, épisode #16)</a>

S’abonner au podcast « Le pOD »

A chaque sortie d’un Ă©pisode, nous ajouterons dans la rubrique Podcast de Keep it Simple un article intĂ©grant le lecteur pour Ă©couter le podcast, ainsi que les notes et les ressources citĂ©es dans l’épisode.

Vous pouvez aussi vous abonner sur votre plateforme d’écoute prĂ©fĂ©rĂ©e pour ne rater aucun Ă©pisode :

Si vous souhaitez nous suggĂ©rer des idĂ©es de sujets Ă  traiter ou encore si vous ĂȘtes intĂ©ressĂ©s pour ĂȘtre notre future invitĂ©(e), n’hĂ©sitez pas Ă  commenter cet article ou Ă  nous contacter : podcast@ouest.digital.

À propos Gwendoline Moreau

Je conseille et accompagne les clients de l’agence Ouest Digital (entreprises, collectivitĂ©s et associations) dans le dĂ©veloppement de leur prĂ©sence sur les mĂ©dias sociaux. Je contribue Ă©galement Ă  la stratĂ©gie de communication social media de l'agence et Ă  la crĂ©ation de nouveaux projets internes.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

``